Techniques de pêche à la truite

Découvrez comment pêcher la truite. Toutes les différentes méthodes de pêche à la truite. De la pêche au toc, à la pêche à la mouche en passant par la pêche au leurre.

Comment pêcher la truite ?

Beaucoup de pêcheurs pêchent la truite plus que tout autre type de poisson. Les pêcheurs peuvent vivre tout un tas d’aventures variées et enrichissantes en pêchant la truite dans les ruisseaux, les lacs alpins, les étangs urbains et les rivières. La pêche à la truite est un grand sport d’eau douce. Elle est généralement réalisée sur les rives des rivières et les ruisseaux de montagne enneigés. Les cours d’eau rapides et de haute altitude au bord de la rivière et des lacs sont idéaux pour la pêche à la truite. C’est un sport amusant et stimulant.

  • Ma- poissonnière Friture De Truite - Lot De 2 Kg
    Petite friture de truitelle de 4 à 9 cms par colis de 2 kgs, non vidée, non écaillée. Afin de garder toute sa fraîcheur, la friture est pêchée la veille de l'expédition et elle est non vidée et non écaillée. Ce produit est frais, il peut donc être congelé
  • SAKURA Leurre Silf Shad 60 Sp - 60 mm - 7.5g - m06 - Tigre mat
  • La truite, ses moeurs, ses pêches sportives - P. Lacouche - Livre
    Nature - Occasion - Bon Etat - Jauni - La pêche - 1972 - Poche - Société coopérative d\'insertion à but non lucratif.

L’une des façons qui rendent la truite si difficile à pêcher est sa vue exceptionnelle. La truite peut tourner ses yeux dans différentes directions en même temps, ce qui lui permet de voir dans presque toutes les directions à la fois. Leur vision est l’une des plus grandes défenses dont elles disposent.

 

Les différentes techniques qu’on pourra retrouver pour la pêche à la truite

Les techniques de pêche à la truite diffèrent en fonction des préférences et habitudes des pêcheurs plus que par rapports aux poissons eux mêmes. On en retrouve 4 principales :

La pêche à l’appât est la plus utilisée des quatre. avec environ 85% des pêcheurs concernés selon les dernières statistiques. Ce qui comprend bien sur aussi les quelques pour cents qui déclarent pêcher au leurre artificiel.  Les 15% restants sont des pêcheurs à la mouche.

La canne à lancer vous permet d’accéder à des endroits où les pêcheurs à la mouche ont beaucoup de difficulté à pêcher. 

Généralités sur les appâts, leurres et mouches pour la truite

Appâts et leurres

Les truites sont des prédateurs agressifs et opportunistes qui se nourrissent et mangent une gamme d’insectes terrestres et aquatiques, de crustacés, de petits poissons (y compris leurs propres espèces!), De vers, d’amphibiens et de petits mammifères comme les souris. Ce qu’ils décident de manger dépend en grande partie de l’endroit où ils vivent et de la période de l’année. Par exemple, sur certaines eaux à certaines périodes de l’année, la truite se nourrira presque exclusivement de quelques sources de nourriture abondantes – et cela signifie que si vous savez ce qu’elle mange, vous pouvez sélectionner un appât, un leurre ou une mouche qui ressemblera à sa proie habituelle.

En ce qui concerne les appâts, les leurres et les mouches, il existe littéralement des milliers d’options – et cela peut parfois rendre le choix un peu compliqué. Donc, pour vous aider, nous aborderons chaque catégorie séparément et mettrons en évidence les plus populaires. En ce qui concerne les appâts, il existe trois types principaux : les appâts vivants, les appâts morts et les appâts en pâte.

Appâts vivants

Les vers et les asticots sont deux types d’appâts vivants qui peuvent être très efficaces pour la truite. Lorsqu’elle est pêchée juste sous la surface (à l’aide d’un petit plomb coulé sur la ligne) ou non lestée sur le fond, au bon endroit, l’action du ver ou de la mouche se tortillant sur l’hameçon peut être très tentante pour une truite qui se nourrit activement. En été, l’utilisation de sauterelles ou de grillons vivants peut également être très efficace.

Appât mort

Les Glassies ou ménés, qui sont de petits poissons vairons, sont un appât mort populaire et efficace pour la truite. Ces petits poissons sont brillants et lorsqu’ils sont récupérés, leur couleur et leur mouvement peuvent attirer la truite à mordre. Vous pouvez les acheter en packs congelés, ce qui en fait un choix pratique pour de nombreux pêcheurs.

Appât en pâte

Les appâts en pâte (par exemple PowerBait) sont une bonne option pour les personnes qui ne veulent pas manipuler d’appâts vivants. Les appâts de pâte se présentent comme du mastic et sont faits pour sentir et avoir un gout et une odeur attrayants pour la truite. Certains d’entre eux ont également des couleurs vives comme le rose fluorescent ou l’orange qui peuvent déclencher leur agression ou imiter les aliments disponibles en saison. Les appâts en pâte sont souvent productifs lorsqu’ils ciblent les lacs et les étangs contenant des truites arc-en-ciel.

Leurres

La truite peut être capturée avec toute une gamme de leurres et il en existe pléthore sur le marché. Les plastiques souples, les corps durs, les cuillères, les leurres à lames et à ailes, certains sont meilleurs pour le lancer et d’autres sont mieux adaptés à la traîne (remorquer le leurre derrière un bateau à distance). Quelques exemples de leurres populaires pour le lancer en rivière sont : les vairons Rapala (flottants), les Celtas (leurres à lame) et les lames métalliques (crankbaits sans reliure).

Pour la pêche à la traîne, les leurres ailés comprennent : les diables de Tasmanie, les cobras Loftys et les cobras Tillins.

La pêche à la traîne avancée peut être assez technique et impliquer l’utilisation de lignes de plomb et de downriggers pour présenter les leurres en profondeur.

Mouches

La truite peut également être capturée à l’aide d’une technique de distorsion appelée pêche à la mouche. Dans la pêche à la mouche, des cannes, des lignes, des méthodes de lancer et des “mouches” spécialisées sont utilisées. Les mouches sont essentiellement des hameçons attachés avec des fibres artificielles et naturelles conçues pour ressembler aux insectes, aux crustacés et autres proies de la truite sauvage. Il existe des milliers de modèles de mouches et bien que certaines eaux ou périodes de l’année exigent que vous soyez très sélectif, il y en a quelques-unes essentielles qui fonctionneront bien dans de nombreuses eaux et situations. Par souci de concision, voici nos dix principales mouches essentielles :

  • oreille de lièvre côtelée dorée
  • nymphe de queue de faisan
  • caddis en bâton
  • bugger laineux
  • magoo
  • caddis en poils
  • wulff royal
  • dun pâle du matin
  • adams parachutistes
  • broyeur

La pêche à la mouche est un art qui peut être difficile à maîtriser rapidement, et il est souvent avantageux de sortir avec un pêcheur à la mouche expérimenté pour apprendre toutes le ficelles. Bien que cela puisse être frustrant au début, une fois que vous avez compris, cela peut vraiment créer une dépendance.

Comportements de pêche responsables

Retrait des hameçons

Dans la mesure du possible, essayez de retirer l’hameçon pendant que le poisson est encore dans l’eau (essayez de ne pas retirer le poisson de l’eau).

Si le poisson est accroché à la mâchoire ou à la bouche, retirez l’hameçon à l’aide d’un décapant à crochet ou d’une pince à long bec.
Si le poisson est accroché profondément dans l’estomac, laissez-le là et coupez la ligne aussi près que possible de la bouche.

 

Poissons indésirables

Lorsque vous attrapez un poisson :

  • hors saison
  • en dehors des limites légales (taille,nombre, espèce,…)
  • que vous ne souhaitez pas conserver (par exemple crapauds, espèces non ciblées) libérez-le immédiatement et avec le moins de dommages ou de blessures (c’est-à-dire le moins de manipulation).

Manipulation du poisson

Le corps d’un poisson a un revêtement protecteur visqueux, qui peut être endommagé par une manipulation excessive. Une manipulation incorrecte endommage le poisson et réduit ses chances de survie après sa libération. Les poissons peuvent également suffoquer (manque d’oxygène) et subir des lésions internes des tissus mous (les organes sont écrasés) lorsqu’ils sont soulevés de manière incorrecte ou inappropriée.

Si vous devez manipuler un poisson (pour vérifier son identité ou sa taille), réduisez les dommages en :

  • en utilisant un filet sans maille nouée
  • utilisez des mains mouillées ou une serviette mouillée pour le manipuler
  • placez le poisson sur des surfaces fraîches et humides (pas sur des surfaces chaudes et sèches).
  • Epuisette télescopique - Maille Micro - 1.65 m Generique
  • Bréviaire du pêcheur de truite - J.Cl. Faucher - Livre
    Pêche - Occasion - Bon Etat - Pliure(s) - Amphora GF - 1983 - Grand Format - Société coopérative d\'insertion à but non lucratif.
  • Station météo radiopilotée La Crosse Technology
  • En pêchant la truite - Tony Burnand - Livre
    Pêche - Occasion - Etat Correct - Dos abîmé - Les livres de nature - 1941 - Poche - Société coopérative d\'insertion à but non lucratif.
  • Station De Température
  • Guide pratique du parfait pêcheur de truites - Frédéric Hubert - Livre
    Pêche - Occasion - Bon Etat - Tranche tachée - De Vecchi GF - 1984 - Grand Format - Société coopérative d\'insertion à but non lucratif.
  • Thermo-hygromètre La Crosse Technology
  • SAKURA Leurre de peche Notobug F 11 - 3.5 g
  • PREMIUM Ensemble Telescopique Mi Lourd 4M
  • PECH'CONCEPT Panier a Truite et Coquillages avec Bretelle
  • PREMIUM Ensemble Telereglable 3M80
  • Croquettes Saines et Délicieuses au Poisson pour Chats - Lily's Kitchen - 800g